Gwadaplans – Le guide découverte de la Guadeloupe

Capesterre Belle Eau - Guadeloupe

Capesterre Belle Eau pourrait se traduire par la terre du cap de l’île aux belles eaux. Son nom est dû à sa situation géographique, la direction à prendre pour passer le cap vers la Côte sous le Vent, et géologique par la grande visibilité de ses chutes d’eau, les Chutes du Carbet, parmi les plus grandes de la Caraïbe. De nombreuses rivières courent sur la commune pour se terminer en mer.

Capesterre Belle Eau possède un vaste domaine agricole essentiellement cultivé pour la banane. Après le scandale de la pollution des terres bananières par le chlordécone, les sols de Capesterre sont placés en rouge, fortement pollués. Les bananes ne sont cependant pas du tout contaminables et les batailles juridiques gagnées contre les traitements chimiques des bananeraies en font les bananes les plus naturelles du marché international.

Capesterre-belle-Eau Guadeloupe

Carte de Capesterre Belle Eau en Guadeloupe

Télécharger la carte de Capesterre-Belle-Eau en Guadeloupe au format PDF A4.

Plan du bourg de Capesterre Belle Eau

Télécharger le plan du centre de Capesterre Belle Eau au format PDF A4.

Capesterre Belle Eau en détails

les incontournables

Chutes du Carbet

Visibles au loin par les marins venus d’Europe, elles servaient de guide visuel pour s’orienter.
Les trois chutes sont accessibles en randonnée. La plus importante, la deuxième chute, est la plus visitée et son chemin de 30 minutes environs est aménagé et entretenu par le Parc National.
L’accès au site est payant depuis le parking.

Les chutes partent du massif de La Soufrière, le volcan actif de la Guadeloupe. Près de la 2e chute, des eaux chaudes forment quelques bassins où se baigner, si l’eau n’est pas à trop haute température.

Allée Dumanoir

Célèbre allée bordée de palmiers royaux, l’Allée Dumanoir, ancienne route nationale est conservée en parallèle à la nouvelle route nationale comme attraction touristique.
L’Allée Dumanoir a servi de décors au clip vidéo Syé Bwa du groupe de musique créole Kassav.

Monument dédié à Christophe Colomb

Il a longtemps été estimé que Christophe Colomb aurait ancré sa flotte marine à Capesterre Belle Eau. Si c’est bien Christophe Colomb qui a baptisé l’île “Guadeloupe”, de nouvelles recherches contredisent l’arrivée à Capesterre; s’il a ancré en Guadeloupe, ce serait en Côte sous le Vent, à Anse à la Barque ou Deshaies.

à voir, à visiter

Bassin de Paradis

Le Bassin de Paradis porte bien son nom tellement le site est paradisiaque, digne d’une carte postale.

Il est cependant très fréquenté en périodes de vacances et week-end.

Le Jardin de Cantamerle

Une visite insolite trop souvent ignorée des guides touristiques, le Jardin de Cantamerle est pourtant unique en son genre. C’est un jardin des parfums, senteurs et arômes tropicaux et exotiques.
La visite est guidée, pensez à réserver.

Temple indou, Changy

La religion indouiste est pratiquée par une partie de la communauté indienne arrivée après l’abolition comme main d’œuvre bon marché. Le temple ne se visite pas mais il est un des rares visible facilement depuis la route principale.
Il est aujourd’hui repeint en vert et jaune !

Bananier port et plage

La section de Bananier est un village de pêcheurs en bord de mer. A voir son charmant petit port de pêche et sa plage de sable noire.

La plage est potentiellement un spot de surf selon les vents.

Informations et conseils

Terre d’Amérindiens Caraïbes et Arawak. Les vestiges des Arawaks sont principalement religieux sous forme de roches gravées que l’on retrouve en amont de leur habitat en rivières. Lors de l’arrivée de Christophe Colomb, des “villages” Caraïbes avaient la place. Les Caraïbes étaient nomades et l’on ne sait pas précisément si leur occupation en Guadeloupe était passagère, pour cultiver la terre, ou sédentaires. Le site sédentaire proche certifié des Caraïbes était en Dominique.
Les Capesterriens peuplent la commune.

Les ancres des navires à voile des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle étaient bien trop lourdes pour être remontées. Les fonds des Caraïbes regorgent des ces ancres.