Gwadaplans – Le guide découverte de la Guadeloupe

La Désirade - Guadeloupe

Pendant longtemps elle a été une terre difficile à cultiver et même à vivre. Elle abritait les lépreux et sa seule et maigre culture était le coton. Pour ne rien arranger, les cyclones ont très souvent ravagé l’île. Aujourd’hui, c’est une petite île où il fait bon vivre. La Désirade se découpe en quatre sections : Beauséjour, le port, Le Soufleur au centre, Baie-Mahault au nord et Les Galets au sud.
Les iguanes et les cabris sont légions, seuls les cabris se cuisinent.

Les départs pour La Désirade se font par bateaux ferry depuis le port de Saint-François.

La Désirade Guadeloupe

Carte de La Désirade en Guadeloupe

Télécharger la carte de La Désirade en Guadeloupe au format PDF A4.

La Désirade en détails

les incontournables

Une longue côte de plage

La côte habitée et protégée de l’océan est une longue plage de sable blanc.

Les eaux y sont turquoise du lagon, la baignade est peu profonde car le sable est retenu par la barrière de corail.

Au delà de la barrière, la baignade est proscrite, c’est en plein océan !

La piste du haut de l'île

Seuls des petits 4×4 peuvent se louer à La Désirade car la route principale est courte et la route du haut de l’île est une piste.

Du haut de l’île les vues sur La Désirade et la Guadeloupe sont à couper le souffle ! La chapelle Notre Dame du Calvaire se situe aussi sur les hauteurs du coté sud-ouest vers Les Galets.

Grande Savane et Grande Abaque

La pointe nord-est de La Désirade est la plus insolite de la Guadeloupe.

C’est une vaste étendue sauvage, aride, à la végétation sèche où le cactus Tête à l’Anglais reste la plante la plus résistante ! Le site a été mis en réserve naturelle.

L’accès est en bout de pistes, il vous faudra visiter les lieux à pieds au gré de vos envies, voir carte de l’île à télécharger en haut de page.

Jardin Botanique du Désert

Un Jardin du Désert, oui c’est possible à La Désirade !

Cette belle initiative prouve que la vie végétale est possible dans les terres sèches, arides et exposées aux vents marins.

Jardin botanique du désert - La Désirade
Jardin botanique du désert - La Désirade

à voir, à visiter

Léproserie

La Chapelle octogonale est le seul vestige de l’ancienne et triste léproserie de la Guadeloupe qui a longtemps noirci la réputation de La Désirade.
Quartier de Baie-Mahault

Cotonnerie

Du fait de son climat aride, La Désirade n’a pu dévolopper que la culture du coton.

Les vestiges de l’unique fabrique de coton sont visible au nord-est de l’île, quartier de Baie-Mahault.

Les Galets

Les Galets est la section de la pointe sud-ouest de l’île face à la Grande-Terre de la Guadeloupe.
C’est par là que l’île est alimentée en eau potable et électricité depuis la Guadeloupe par une conduite sous-marine.

Iguanes et Cabris

Les Iguanes et les cabris sont légion à La Désirade.

Les iguanes, peu farouches, sont verts quand ils sont jeunes et gris à l’âge adulte. Le plus commun est l’Iguana Delicatessima, endémique de la Guadeloupe.
Les cabris sont élevés pour la consommation : vous pourrez en déguster en colombo dans les restaurants de l’île.

Informations et conseils

La légende : les marins du 2e voyage de Christophe Colomb, assoifés et atteints de scorbut, nommèrent Désirade cette première île en vue.
Des recherches historiques récentes montrent que cette histoire est fausse. Ce n’est pas la flotte de Christophe Colomb qui a trouvé et baptisé La Désirade mais une autre flotte espagnole. Lors de son deuxième voyage, Christophe Colomb est arrivé vers la Dominique, puis est remonté vers Marie-Galante, ensuite droit au nord vers l’actuelle République Dominicaine, en passant par l’ouest (la Côte-sous-le-Vent), l’île de son premier voyage.