Gwadaplans – Le guide découverte de la Guadeloupe

Sainte Anne - Guadeloupe

Saint-Anne a toujours été réputée pour son beau littoral de plages de sable blanc. Le bourg ressemble aujourd’hui à un village touristique. La saison d’hiver voit arriver des vacanciers retraités et un tourisme familiale. La plage municipale en front de mer du bourg se prête à la baignade sans danger : on barbote dans l’eau turquoise du lagon.
Dans les terres, la région des Grands-Fonds offre des paysages fascinants.

Sainte Anne en Guadeloupe

Carte de Sainte-Anne en Guadeloupe

Télécharger la carte de Sainte-Anne en Guadeloupe au format PDF A4.

Plan du bourg de Sainte-Anne

Télécharger le plan du centre de Sainte-Anne au format PDF A4.

Sainte Anne en détails

les incontournables

Les plages de Sainte Anne

Les plages se succèdent à Sainte-Anne, centre de la Riviera de la Guadeloupe.

Sable blanc, cocotiers, quelques-unes ont des abris sous les arbres ou des carbets aménagés.

Les activités nautiques se concentrent sur le bateau à moteur, des excursions en mer et le jet ski, etc.

Les Grands Fonds

Moins connue du public, la zone des Grands Fonds, à cheval sur plusieurs communes, est faite d’un très ancien soulèvement corallien, aux failles multiples qui forment des vallées ou des crevasses peu accessibles.

Il n’y a pas de sentiers de randonnée, la balade se fera en voiture. Et attention à ne pas se perdre dans ce dédale de petites routes 😉

à voir, à visiter

Le Village artisanal

Village artisanal de Sainte-Anne

Le Village artisanal de Sainte-Anne est une galerie de petits commerces de souvenirs et billetteries. Les boutiques proposent de l’artisanat local et des produits importés aux couleurs de la Guadeloupe
Accès : Entrée du bourg depuis la route nationale

Marché de Sainte-Anne

Marché de Sainte-Anne

Le marché de Sainte-Anne est ouvert tous les jours et parfois en nocturne. Les marchands proposent des épices et des produits locaux frais ou transformés.
Accès : en centre-bourg en front de mer.

Informations et conseils

Au XVIIe, Sainte-Anne était le pôle commerçant avec la Martinique. La commune possédait une très forte proportion d’esclaves ce qui favorisait les rebellions d’une grande violence et des représailles par la torture. A la fin du XIXe, Sainte-Anne comporte la plus grosse surface consacrée à la canne à sucre.

Les Blancs Matignons constituaient une communauté de blancs très pauvres. On les dits apparentés à la famille des Grimaldi de Monaco et pour cette raison auraient fuits vers les Grands-Fonds afin d’échapper aux “représailles” de la Révolution. En réalité, l’installation des “pauvres blancs” est antérieure. Ils ont créé un isolat depuis le XVIIIe siècle au moins mais se sont depuis mélangés aux autres populations.