Gwadaplans – Le guide découverte de la Guadeloupe

Terre de Haut - Les Saintes

Terre de Haut est l’île la plus visitée après la Grande-Terre tant sa beauté est grande. Le bourg, est un charmant petit village de maisons créoles très bien entretenues. L’île, caillouteuse et aride, se prêtant peu à l’agriculture, s’est développée autour de la pêche et sa colonisation est principalement post-esclavagiste.

La Baie des Saintes est classée parmi les plus belles du monde ! Le Fort Napoléon et le Fort Joséphine composent aussi la visite de l’île.

La visite de l’île se fait à pieds, en taxis-groupes ou avec ce qu’il reste de scooters sur l’île. Des véhicules électriques ont fait aussi leur apparition à la location à la journée.

Terre de Haut

Carte des Saintes en Guadeloupe

Télécharger la carte de Les Saintes en Guadeloupe au format PDF A4.

Plan du centre de Terre de Haut

Télécharger la plan du centre de terre de Haut aux Saintes au format PDF A4.

Terre de Haut - Les Saintes en détails

les incontournables

Village de Terre de Haut aux Saintes

Le village de Terre de Haut est le point d’accueil des visiteurs des Saintes. Les plus gros ferrys arrivent en plein centre et la navette gratuite prend le relais pour Terre de Bas.
Il fait face à la Baie des Saintes, protégée des vents et courants, où viennent mouiller les voiliers de toute la caraïbe comme les bateaux de croisière.

Avant les départs du soir, les marchandes proposent le fameux tourment d’amour, pâtisserie locale à base de coco, sur le ponton principal. Une maison (privée) en forme de bateau est visible depuis la baie.

Fort Napoléon

Magnifique site entretenu, le Fort Napoléon est construit sur le Morne Mire. Il accueille une exposition passionnante, libre ou guidée, sur l’histoire des Saintes où l’on apprend notamment que contrairement à l’idée reçu, les Saintois ne descendent pas de marins bretons !

La vue panoramique sur la Baie des Saintes est féérique !

Baie des Saintes

La Baie des Saintes, réputée parmi les plus belles du monde, est l’un des paysages paradisiaque de la Caraïbe ! Autrefois refuge de pirates puis témoin des guerres marines franco-anglaises, elle accueille grand nombre de bateaux de plaisance (voiliers) qui viennent mouiller en paix au milieu de l’archipel.

Elle accueille aussi des haltes des paquebots de croisière des Antilles.
Elle s’admire dès l’arrivée en ferry, depuis le Fort Napoléon ou le Fort Joséphine, situé sur l’îlet Cabri en face de Terre de Haut.

L'îlet Cabri

L’îlet Cabri n’est pas habité et aucune navette ne propose de desserte directe. Il est cependant possible de s’y rendre en bateau par les pêcheurs des Saintes ou lors d’excursions à la journée proposées au départ de la Guadeloupe.

L’îlet possède une belle plage ombragée où passer un belle journée plage et pique-nique. Un chemin monte jusqu’au sommet où demeurent les ruines du Fort Joséphine.

à voir, à visiter

Plage de Pompierre ou Pont Pierre

Plage de Pompierre - Les Saintes

La plage de Pompierre, ou Pont-Pierre est très prisée. On peut joindre à pieds l’îlet lui faisant face quand la mer est basse et calme.

Depuis la plage, une chemin permet de rejoindre le village à pieds en passant sur les hauteurs et parmi les cabris laissés libres par les éleveurs.

Plage du Pain de Sucre

Plage du Pain de Sucre

Le Pain de Sucre est un formation rocheuse des Saintes en forme de pain à sucre (forme donnée au sucre raffiné avant l’exportation en Europe du temps des colonies).

Beaucoup de bateaux de plaisance viennent mouiller au Pain de Sucre pour le calme et la beauté des eaux.

Plage de Crawen

Plage de Crawen - Les Saintes

La plage de Crawen, plus isolée, est réputée naturiste. L’anse de Crawen est splendide et loin des fréquentations massives.

Anse Rodrigue

Anse Rodrigue - Les Saintes

L’Anse Rodrigue est une magnifique plage également moins fréquentée que Pompierre ou le Pain de Sucre.

Informations et conseils

La population particulière des Saintes est issue d’un métissage des européens majoritaires et des descendants d’esclaves africains minoritaires donnant un groupe ethnique singulier dit Saintois. L’origine exclusivement bretonne des habitants est un mythe largement utilisé utilisé par les guides touristiques…

L’archipel des Saintes ayant peu de pluie et aucune réserve naturelle d’eau douce, il s’est développé autour de la pêche, toujours très active de nos jours. La beauté et l’authenticité des îles ont fait se développer le tourisme naturellement.

Les îles des Saintes ayant été rapidement saturée de véhicules à moteurs et principalement de scooter, la politique locale a visé à réduire considérablement la circulation individuelle. Les taxis guides sont légion à proposer le tour de l’île. Ils attendent cependant d’être remplis au maximum et leur offre de tour est souvent expresse et soumis à leur volonté.

Mieux vaut encore circuler à pieds ou en véhicule partagé électrique.