Gwadaplans – Le guide découverte de la Guadeloupe

Les dépendances de la Guadeloupe

Plages des dépendances
Téléchargez la carte des plages de Marie-Galante, Les Saintes et La Désirade au format PDF en cliquant sur l'image ci-dessus.

Marie-Galante, Les Saintes et La Désirade, autant d’îles typiques de l’archipel de la Guadeloupe.

Leurs plages sont autant diverses qu’attrayantes. Splendides criques ou étendues de sables, souvent peu fréquentées, les dépendances n’ont rien à envier aux belles plages des îles de Grande-Terre ou Basse-Terre.

Un petit tour de ces plages par île sur cette page et la carte ci-contre à télécharger.

Les plages de Marie-Galante

La Belle île en mer, appelée aussi La Galette, Marie-Galante est un soulèvement corallien dû à la confrontation des plaques tectoniques.
Ces plages sont donc composées de corail transformé en sable blanc par l’érosion.

Plage de la Feuillère ou Feuillard

La plus prisée de Marie-Galante en haute saison touristique.
Elle reste cependant la plus accessible et animée avec ses restaurants et autres commodités à proximité.

Anse Canot

L’Anse Canot et sa voisine Moustique sont deux magnifiques plages du nord de l’île vers Saint-Louis.

Accès : route principale à proximité et nombreuses zones ombragées.

Plage de la Feuillard

Au nord et davantage exposée à l’Atlantique, celle très belle plage souvent déserte vous fera oublier le temps qui passe et vous soucis ! Loin des habitations, il conviendra d’être prudent.

Plages de Les Saintes

Les Saintes sont un mini archipel rocheux et sec situé au sud de la Guadeloupe. Deux îles sont habitées et les navettes sont constantes entre les deux. Cependant, l’île la plus appréciée des visiteurs est Terre de Haut, alors que Terre de Bas, conserve un tourisme plus confidentiel.

Plage de Pompierre Terre de Haut

Plage incontournable avec son îlet qui la protège des courants et hautes vagues. L’îlet peut-être jointe presque à pied au bout de la plage.

Au même point, un chemin rejoint le bourg des Saintes par les hauteurs en 1/2h de marche offrant de magnifiques vues sur Les Saintes.

La plage est équipée de restaurants et commodités.

Plage du Pain de Sucre Terre de Haut

Une des célèbres plages de Terre de Haut. Ses fonds translucides attirent les snorkeleurs. C’est aussi un des lieux où viennent mouiller les bateaux des plaisanciers.

Elle doit son nom au rocher “pointu” qui a la forme du Pain de sucre, récipient autrefois utilisé pour stocker le sucre de canne raffiné.

Anse Rodrigue à Terre de Haut

L’Anse Rodrigue est l’une des plages hors circuit journalier des touristes. Elle est donc peu fréquentée.

Crawen à Terre de Haut

La plage de Crawen est accessible par un petit chemin et fait partie des plages hors circuit habituel.

Grande Anse à Terre de Bas

La plage de Grande-Anse à Terre de Bas offre un agréable bain de mer comme une superbe vue sur les autres îles des Saintes.

Elle est bordée de restaurants créoles

Anse Fidelin à Terre de Bas

L’Anse Fidelin n’est pas une plage à proprement parlé mais une magnifique Anse, loin du temps, où la baignade est aisée.

Le long de l’Anse abrite le site d’une ancienne poterie (Fidelin) aménagé avec des aires de pique-nique.

Les plages de La Désirade

L’île de La Désirade est un rocher en Atlantique, une face est abrupte et exposé à la houle de l’océan, l’autre face est plus vallonnée et possède littoral plat bordé de plages de sable blanc.

Plage de Beauséjour

Située dans la partie sud-ouest de l’île, cette plage est la plus importante de La Désirade.

Elle est prisée par les campeurs de Guadeloupe à la période de Pâques.

Son avantage est sa proximité avec les commerces de Beauséjour. Cependant, rien n’est loin de rien à La Désirade !

Plage de Grande Anse

La Grande Anse est centrale. Cette plage est plus étendue que les autres bords de mer alentour. Mais l’ensemble du bord de mer de ce coté de La Désirade offre de belles petites plages éparses.

Plage du Souffleur

La plage du Souffleur est une belle plage de la partie nord-est de la côte.

Comme son nom l’indique elle est plus exposée aux vents de l’Atlantique; il ne faut donc pas s’éloigner du bord.